Moumini Guindo président de l'OCLEI
/

OCLEI : « des milliards » des Pays Bas contre l’enrichissement illicite

2 mins de lecture

Le nouvel Ambassadeur des Pays-Bas, Marchel Gerrman, a effectué une visite de travail ce lundi au siège de l’Office Central de lutte contre l’enrichissement illicite (OCLEI).  Les deux partenaires ont discuté de la signature d’un autre protocole d’accord qui « va porter sur des milliards », selon la partie malienne.

Cette rencontre tenue à l’abri des médias a été l’occasion pour les deux partenaires de discuter sur la relance de leur coopération pour la lutte contre l’enrichissement illicite. Le diplomate Marchel Gerrman arrivé au Mali il y a six semaines a été mis au parfum du partenariat OCLEI-Pays Bas. « Nous avons discuté du partenariat qui relie notre pays à l’Office Central de lutte contre l’Enrichissement illicite.  Nous pensons que le mandat de l’OCLEI est très important dans la lutte contre la corruption. Et nous avons discuté de la continuation de ce partenariat », a rapporté l’ambassadeur du Royaume des Pays-Bas Marchel Gerrman, au terme de plus d’une heure d’entretien à huis clos, le 19 octobre 2020.

Pour sa part, le président de l’OCLEI s’est réjoui du bon rapport que l’instance de lutte contre l’enrichissement entretien depuis maintenant plusieurs années.  Pour lui, le Royaume du pays demeure un partenaire important de l’OCLEI pour l’avoir fait confiance depuis 2017. « C’est le premier pays qui a décaissé 350 millions de FCFA pour soutenir l’OCLEI. Et aujourd’hui, nous sommes en discussion pour signer un autre protocole d’accord de plusieurs milliards de FCFA qui va durer pendant plusieurs années », a informé Moumini Guindo, qui qualifie ce partenariat de « fructueux ».

Occasion indiquée par lui pour interpeller toutes les couches du pays à faire le combat contre l’enrichissement une lutte commune.  « Elle incombe à tout le monde et chacun doit jouer son rôle pour que le pays puisse aller mieux », a conclu le président de l’OCLEI.

Maliki Diallo

Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille et de l'Université de Lille, Maliki Diallo est journaliste depuis 2012 au sein du Groupe Renouveau. Il a travaillé notamment pour le quotidien l'Indicateur du Renouveau, Renouveau TV et le site aumali.net. Âgé de 29 ans, il a remporté, le 29 décembre 2018, le 2e prix du journalisme sensible au genre et, le 29 novembre 2019, le 1er prix de la prévention de l'extrémisme violent au Sahel et dans le bassin du lac Tchad à Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.