/

Assainissement : la révision de la convention d’Ozone-Mali en perspective

1 min de lecture

En février 2015, l’Etat, à travers la mairie du District, a signé avec le Groupe marocain Ozone, une convention pour assainir la ville de Bamako. Coût du projet: neuf milliards de francs CFA par an. Et cela pour une durée de huit ans. Mais au bout de cinq ans d’exercice, le bilan d’Ozone est jugé mitigé par la majorité des Bamakois, mais aussi par la mairie et le gouvernement. Car le visage de Bamako n’a guère changé. La ville des trois caïmans est toujours sale.

Si Ozone réclame à l’Etat et à la mairie du District un arriéré de plus de 23 milliards francs CFA, ceux-ci se défendent. Le travail effectué par Ozone est évalué à six milliards francs. Les détails dans cet entretien vidéo avec le ministre de l’Environnement, de l’assainissement, Housseini Amion Guindo.

1 Comment

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.