Manifestation à Sikasso : attention à l’intox

3 mins de lecture

Les manifestations contre les résultats des législatives proclamés le 30 avril par la Cour constitutionnelle ont été réprimées le 7 mai à Sikasso par les forces de l’orde. Dès lors, une ancienne vidéo qui n’est même pas tournée au Mali est présentée comme l’événement de Sikasso.

Des protestations sont organisées depuis le 30 avril, dans plusieurs localités au Mali. Si certains réclament la fin du couvre-feu et la reprise des cours, d’autres se rebellent contre l’arrêt de la Cour constitutionnelle portant proclamation des résultats définitifs du 2e tour des élections législatives. A Bamako et à Sikasso, les forces de l’ordre dispersent les manifestant à coup de gaz lacrymogène.

Mais ce jeudi 7 mai, la manifestation a connu nouvelle tournure à Sikasso. Les manifestants qui bloquaient les entrées principales la ville ont été déguerpis de force par une unité spéciale. Plusieurs personnes ont été blessées dont certaines par balle.

Juste après cette opération, une vidéo commence à être virale sur les réseaux sociaux. La séquence de 16 secondes est présentée comme l’affrontement entre policiers et manifestants dans la capitale de la 3e région administrative du Mali. Sur la page Facebook « Info du desert », la vidéo a été vue près de 20 000 fois et partagée par plus de 250 internautes.

Sur Twitter, l’ancien ministre de la Justice, Mamadou Ismaël Konaté a également utilisé une capture d’écran de ladite vidéo pour illustrer un tweet sur la bavure des forces de l’ordre à Sikasso.

En réalité, cette vidéo n’a aucun rapport avec les manifestations au Mali encore moins à Sikasso. D’ailleurs, la vidéo est sur l’internet depuis le 17 décembre 2019. Des recherches inversées sur Google images nous ont renvoyé vers des posts sur Facebook qui date entre décembre 2019 et janvier 2020. La courte vidéo présentée par les internautes comme l’affrontement entre manifestants et forces de l’ordre à Sikasso n’est pas du Mali. Elle a été tournée à Banjul en Gambie lors d’une manifestation pour le départ du président Adama Barrow.

Maliki Diallo

Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille et de l'Université de Lille, Maliki Diallo est journaliste depuis 2012 au sein du Groupe Renouveau. Il a travaillé notamment pour le quotidien l'Indicateur du Renouveau, Renouveau TV et le site aumali.net. Plusieurs de ses productions ont été récompensées au Mali et ailleurs. Le 29 décembre 2018, il a remporté le 2e prix national du journalisme sensible au genre avec un article sur l'excision : https://bit.ly/3oxxoPB. Le 29 novembre 2019, il a remporté à Ouagadougou au Burkina, le 1er prix de la Prévention de l'extrémisme violent au Sahel et dans le bassin du lac Tchad avec une enquête sur l'esclavage : https://bit.ly/3ougktI. Le 28 août 2020, il a soulevé le Prix Mali Média Awards catégorie télévision avec une enquête sur les conditions d'abattage : https://bit.ly/3yof5AK.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.