Moussa Mara sur le plateau de Rasta Bath, le 15 avril 2020. © Capture d'écran de la vidéo live sur Facebook.

« Cent députés n’ont pas le bac » : Moussa Mara n’a pas dit vrai

3 mins de lecture

Sur le plateau de Ras Bath, le 15 avril, le président du parti Yéléma a donné un faux chiffre en évoquant le niveau d’études des élus nationaux. Selon lui, sur les 147 députés de la 5e législature, 100 d’entre eux n’ont pas le niveau Bac. Faux.

A 48 heures de la fermeture des campagnes pour le second des élections législatives, le président du parti Yelema et candidat à ces élections était l’invité de l’émission animée par Ras Bath sur la radio privée, Renouveau FM, le mercredi 15 avril. L’interview a duré plus d’une heure. Un peu plus de 73 000 personnes l’ont suivi en direct sur la page Facebook du chroniqueur. Profitant de cette tribune, l’ancien Premier ministre a jeté un cailloux dans le jardin des députés sortants. Moussa Mara a remis en cause le niveau d’études des députés de la 5e législature.

INTOX

Selon l’ancien maire de la Commune IV, candidat aux législatives pour une seconde fois, sur les 147 députés maliens, 100 d’entre eux n’ont pas le baccalauréat.

« Aujourd’hui, sur les 147 députés qui sont en fin de mandat, 100 n’ont pas le bac alors que le français est la langue de travail », a insisté plusieurs fois le candidat aux législatives en Commune IV du district de Bamako. « C’est pourquoi 10 à 15 députés n’ont pas pris la parole durant tout le mandant », a soutenu le président du parti Yelema.

DEINFOX

La déclaration de M. Mara est fausse. Dans l’Annuaire des députés de la 5e législature élaboré par la Fondation Friedrich Ebert Stiftung, on retrouve les photos et renseignements biographiques de tous les députés. Nom, prénom, date et lieu de naissance, niveau de formation, circonscription électorale, nombre de mandat à l’Assemblée nationale, appartenance politique, autres mandats électifs ou nominatifs, le groupe parlementaire, la commission, l’adresse du député, tout est bien détaillé. Dans le document de 272 pages dont nous disposons, ce sont 68 députés élus en 2013 qui n’ont le bac soit 32 de moins que les chiffres annoncés par l’ancien Premier ministre d’IBK.

Contacté par lejalon.com, Moussa Mara indique qu’il s’est référé à « une étude de la Fondation Friedrich Ebert ». Celle-ci, selon lui, est disponible sur le site internet de la Fondation. En effet, il s’agit de l’Annuaire des députés de la 5e législature, le même document que nous avons consulté. Mais le candidat du Yèlèma en Commune IV n’a pas donné le bon chiffre. C’est plutôt 68 députés élus en 2013 qui n’ont pas le bac et non 100 comme l’affirme Moussa Mara.

Maliki Diallo

Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille et de l'Université de Lille, Maliki Diallo est journaliste depuis 2012 au sein du Groupe Renouveau. Il a travaillé notamment pour le quotidien l'Indicateur du Renouveau, Renouveau TV et le site aumali.net. Âgé de 29 ans, il a remporté, le 29 décembre 2018, le 2e prix du journalisme sensible au genre et, le 29 novembre 2019, le 1er prix de la prévention de l'extrémisme violent au Sahel et dans le bassin du lac Tchad à Ouagadougou.

Laisser un commentaire

Your email address will not be published.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.