Elections : incertitude sur le respect du chronogramme

1 min de lecture

Au Mali, la loi électorale actuelle ne permet plus la tenue du référendum au mois de mars prochain conformément au chronogramme des élections. Le texte adopté en juin par le Conseil national de transition exige la mise en place de l’Autorité indépendante de gestion des élections six mois avant le scrutin référendaire. L’AIGE n’étant toujours pas effective dans sa mise en place, le gouvernement prévoit rapidement une modification de la loi électorale. Face aux partis politiques la semaine passée, le ministre de l’Administration territoriale n’a pas exclu aussi une éventuelle modification du Chronogramme des élections en cas de « difficultés » dans son application.

Maliki Diallo

Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille et de l'Université de Lille, Maliki Diallo est journaliste depuis 2012 au sein du Groupe Renouveau. Il est correspondant de TV5 Monde au Mali et collabore avec RFI au compte de l'émission Alors on dit quoi. Journaliste polyvalent, plusieurs de ses productions ont été récompensées au Mali et ailleurs. Le 13 novembre 2021, il a remporté le prestigieux Prix africain du journalisme d'investigation Norbert Zongo dans la catégorie télévision. Le 29 décembre 2018, il est sacré 2e lauréat Prix national du journalisme sensible au genre. Une année plus tard, 29 novembre 2019, Maliki a été distingué à Ouagadougou au Burkina, 1er au prix de la Prévention de l'extrémisme violent au Sahel et dans le bassin du lac Tchad avec une enquête sur l'esclavage. Le natif de Zanzoni dans le cercle de Koutiala au remporté deux fois le Prix Mali Média Awards catégorie télévision en 2020 et presse en ligne en 2021.