Distinction : Alain Vidal est bel et bien Chevalier de l’ordre national du Mali

3 mins de lecture

Depuis jeudi soir, des rumeurs sur les réseaux sociaux tirant leur source dans un journal affirment le retrait de la médaille de Chevalier de l’ordre national du Mali à titre étranger au général de brigade français Alain Vidal. Non, il ne s’agit pas d’un retrait mais plutôt une régularisation puisque l’officier supérieur avait déjà été décoré au même titre en juin 2013.

« Le général Alain vidal n’est plus Chevalier de l’ordre nationale du Mali à titre étranger. Fait Chevalier du Mali à titre étranger le 10 juin 2021, Assimi retire la médaille au général Alain Vidal de Barkhane », peut-on lire à la Une de l’hebdomadaire Aujourd’hui Mali du vendredi 17 septembre 2021.

L’information du journal a suscité de nombreuses réactions sur les réseaux sociaux. Les internautes, qui n’ont pas encore fini avec la polémique d’un éventuel contrat entre les autorités maliennes et la société russe Wagner, en ont fait leurs choux gras. Certains croient qu’il s’agit clairement d’une réponse du président de la transition à la France qui s’oppose aux déploiement « des mercenaires russes au Mali ». C’est le cas de ce journaliste suivi par plus 56 000 personnes sur Facebook.

Contrairement à l’information donnée par le journal, le général Vidal demeure Chevalier de l’ordre national du Mali à titre étranger. En effet, le président de la transition, le colonel Assimi Goita a abrogé son décret de décoration de juin 2021. Selon le directeur de la cellule de communication de la présidence de la République du Mali, le commandant Baba Cissé, le général Alain Vidal avait été déjà décoré au même titre en 2013.  »La décoration de 2021 est donc une erreur. Il garde donc son premier titre », a-t-il souligné.

Sur internet, nos confrères du BenbereVérif ont retrouvé les traces de la première décoration du général Alain Vidal. Quelques mois après l’offensive de l’armée française contre les groupes terroristes au Mali, Alain Vidal, alors colonel avait été décoré avec 133 autres militaires français par les autorités du Mali. Lisez leur décret dans le Journal officiel du 23 août 2013.

Maliki Diallo

Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille et de l'Université de Lille, Maliki Diallo est journaliste depuis 2012 au sein du Groupe Renouveau. Il a travaillé notamment pour le quotidien l'Indicateur du Renouveau, Renouveau TV et le site aumali.net. Plusieurs de ses productions ont été récompensées au Mali et ailleurs. Le 29 décembre 2018, il a remporté le 2e prix national du journalisme sensible au genre avec un article sur l'excision : https://bit.ly/3oxxoPB. Le 29 novembre 2019, il a remporté à Ouagadougou au Burkina, le 1er prix de la Prévention de l'extrémisme violent au Sahel et dans le bassin du lac Tchad avec une enquête sur l'esclavage : https://bit.ly/3ougktI. Le 28 août 2020, il a soulevé le Prix Mali Média Awards catégorie télévision avec une enquête sur les conditions d'abattage : https://bit.ly/3yof5AK.