Faux : Alysia Montana n’a pas remporté la compétition en état de grossesse

2 mins de lecture

Cette ancienne photo de l’athlète américaine Alysia Montana devient virale sur les réseaux sociaux au Mali avec une légende totalement fausse.

« Enceinte de 5 mois, l’athlète américaine Alysia Montana a remporté le 800 mètres Dames aux US nationals ». C’est la légende qui compagne une ancienne photo de Alysia Montana sur Facebook au Mali. Plusieurs pages et personnes l’ont partagée. C’est le cas de Mali Kanu, une page suivie par 1 418 451 personnes.

Cette photo de Alysia date de 2014 alors qu’elle participait au championnat d’athlétisme de son pays, USA. Un exemple de courage et de combativité sauf que l’athlète n’a pas damé ses adversaires. Selon le site internet d’informations générales français 20minutes.fr, « elle a bouclé la course dernière en 2’32’’, à 35 secondes ». Le site indique qu’elle était enceinte de plus de huit mois. « Trente-quatre semaines de grossesse pour être précis », a souligné le média dans son article publié le 27 juin 2014.

The Guardian, l’un des principaux quotidiens britannique s’est également intéressé à cette l’actualité à l’époque. Dans son article disponible ici, l’athlète a réagi. Elle a affirmé vouloir, à travers cette participation, « éliminer toute peur de ce que le monde extérieur pourrait penser d’une femme qui court pendant sa grossesse. Ce que j’ai découvert principalement, c’est que faire de l’exercice pendant la grossesse est en fait bien meilleur pour la mère et le bébé », avait-elle confié.

En 2017,  Alysia Montana a participé encore au championnat américain de sa discipline alors qu’elle était encore enceinte. Cette fois-ci de cinq mois. Lors de cette édition également, elle a « terminé à la dernière place en 2 minutes 21 secondes et 40 centièmes », selon le journal Le Monde.

Maliki Diallo

Diplômé de l'École supérieure de journalisme de Lille et de l'Université de Lille, Maliki Diallo est journaliste depuis 2012 au sein du Groupe Renouveau. Il a travaillé notamment pour le quotidien l'Indicateur du Renouveau, Renouveau TV et le site aumali.net. Plusieurs de ses productions ont été récompensées au Mali et ailleurs. Le 29 décembre 2018, il a remporté le 2e prix national du journalisme sensible au genre avec un article sur l'excision : https://bit.ly/3oxxoPB. Le 29 novembre 2019, il a remporté à Ouagadougou au Burkina, le 1er prix de la Prévention de l'extrémisme violent au Sahel et dans le bassin du lac Tchad avec une enquête sur l'esclavage : https://bit.ly/3ougktI. Le 28 août 2020, il a soulevé le Prix Mali Média Awards catégorie télévision avec une enquête sur les conditions d'abattage : https://bit.ly/3yof5AK.